Qui n’a pas pesté après les orties lors d’une promenade à la campagne parce qu’il s’était fait piquer ? Qui s’y frotte s’y pique… 😃😂🤣 Allez vite on frotte pour faire circuler le sang ou alors on met un peu de vinaigre pour faire illusion le temps que la « douleur » passe…😉 Le dessus des feuilles pique mais pas le dessous ! Si si, vous pouvez essayer 😁 Toujours est-il que cette « mauvaise herbe » se cuisine, qu’elle est excellente pour la santé et qu’il convient de la considérer avec un peu plus de bienveillance… J’ai réalisé plusieurs recettes avec des orties cuites afin de les goûter sous différentes formes. Tout d’abord j’ai utilisé leur jolie couleur pour faire des pâtes, plus précisément des spaghetti. J’ai adoré la couleur et la texture qui est parfaite à la cuisson. Demain, je vous proposerai la petite sauce aux orties pour accompagner vos spaghetti et courant de semaine prochaine, une idée fraîche pour les apéros… Il est temps de passer en cuisine, suivez-moi 😋

Tout d’abord, quelques conseils pour la cueillette et la préparation…

Pour la cueillette des orties : PORTER DES GANTS ! Préférer les jeunes orties, loin des lieux de passages des chiens et des voitures. Cueillir les parties hautes des orties. Ne pas cueillir les fleurs. Gare aux pesticides et aux désherbants… Bref, on ne cueille pas ses orties n’importe où !

Pour la préparation : Toujours avec des gants ou alors avec une pince de cuisine dans une main et une paire de ciseaux dans l’autre main, détacher les feuilles. Bien les laver avec un peu de vinaigre et les frotter pour éliminer les éventuels petits insectes. Les essorer dans le panier à salade. Porter à ébullition une grande quantité d’eau et plonger les feuilles d’orties pendant 10 minutes à petits bouillons. C’est le temps nécessaire pour qu’elles ne piquent plus. Vider l’eau et laisser refroidir avant de bien les égoutter en les pressant dans les mains.

Pour la conservation : A utiliser sous 3 jours au réfrigérateur ou les congeler.

Pour un sac d’orties cueillies, j’ai obtenu 150 gr de feuilles et environ 240 gr d’orties cuites et bien égouttées…

Les ingrédients (pour 2 à 3 personnes) :
  • 110 gr de farine T80
  • 1 œuf moyen
  • 1 cuillère à café d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel au céleri
  • 45 gr d’orties cuites et bien égouttées (bien presser dans ses mains pour évacuer l’eau)
  • QS de semoule de blé dur fine
C’est parti…
  1. Ajouter la farine tamisée, l’œuf, l’huile d’olive, le sel au céleri et les orties dans le bol inox du robot muni du batteur K.
  2. Faire tourner environ 4 minutes à vitesse mini puis 3 minutes à vitesse 1. Rassembler la pâte et la mettre en boule dans un film alimentaire. La placer au réfrigérateur pendant 1 heure.
  3. Mettre en place le laminoir sur le robot.
  4. A partir de maintenant, je n’utilise que de la semoule fine de blé dur. Cela donne une bonne tenue à la pâte. Il en faudra plus ou moins selon le taux d’humidité dans les orties. 
  5. Couper la pâte en 4 sur un plan de travail fariné à la semoule de blé dur. Aplatir chaque morceau au rouleau pour les passer dans le laminoir. Saupoudrer de semoule de blé dur au fur et à mesure des besoins.
  6. Passer le premier morceau dans le laminoir au cran le plus large. Si la pâte se déchire, ajouter de la semoule fine. Passer et repasser dans le laminoir en repliant la pâte sur elle-même. Quand la pâte se tient bien, réduire d’un cran. Faire 2 passages avant de réduire encore d’un ou 2 crans toujours en repliant la pâte entre chaque cran. Je m’arrête au cran du milieu, la pâte ne doit pas être trop fine pour une bonne tenue des spaghetti par la suite.
  7. Procéder de même avec les 3 autres morceaux de pâte. Saupoudrer régulièrement de semoule fine. La pâte ne doit pas coller aux doigts.
  8. Mettre en place la filière à spaghetti. Passer les bandes de pâte préalablement étalées.
  9. Déposer les spaghetti au fur et à mesure sur un torchon propre saupoudré de semoule de blé dur et les faire sécher.